Contre-temps

ponçage parquet-1

champ de bataille

Parfois, tout ne se passe pas comme prévu. Comme ce week-end.

Le plan était de terminer la pose du parquet de la cuisine et de le poncer. Eventuellement, commencer la couche de finition. Tout ça en prévision de la pose de la cuisine. Mais c’était sans compter le couac. Le grain de sable qui vient tout perturber. En l’occurrence, il s’agissait plutôt d’une vise, une visse à frapper. Voilà la coupable :

ponçage parquet-7

visse à frapper

Lorsque je vous avais parlé de la pose du parquet, je vous avais dit que certaines lambourdes avaient bougé et Florent avait résolu le problème en utilisant des visses à frapper. Il a donc utilisé le même procédé pour les quelques rangs de lattes qui restaient. Sauf que, dessous, nous avions nos tuyaux d’évacuation. Et pour ce que ce soit plus drôle, on s’en est aperçu à la fin. Bref, un carnage.

Alors forcément, on s’en veut, on se dit qu’on n’est pas bien doués, qu’on aurait pu réfléchir un peu, vérifier avec les photos prises, comme par exemple ici.

Et puis il nous faut bien trouver une solution. Mais on ne l’a pas encore. On va se rapprocher du plombier et voir s’il est compréhensif. Sinon, il nous faudra casser nous-même la dalle et changer ou réparer les tuyaux.

Autant vous dire que la mission parquet était bien compromise. On a même pensé reporter la pose de la cuisine. On a fini par opter pour préparer la zone du long linéaire et se laisser le temps pour l’autre pan de mur. On verra aussi ce que préfère le cuisiniste.

Pour le ponçage, on a fait simple : on a utilisé une ponceuse à bande.

Au final, nous avons un joli morceau de parquet brut, prêt à recevoir sa finition.

ponçage parquet-6

parquet brut

ponçage parquet-5

vue d’ensemble

Vous dire quand nous appliquerons la finition, absolument aucune idée. Par contre, ce que je sais c’est que je commence vraiment à aimer ma future cuisine et je crois que Florent aussi, même s’il râle encore.

3 réflexions au sujet de « Contre-temps »

  1. ah les couacs, ça arrive surtout quand on voit la masse de travail réalisée! c’est inévitable. surtout ne pas culpabiliser.. et quand on voit le résultat, c’est beau!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s