Zelliges

zelliges-1-2

La crédence est en place ! Et nous sommes vraiment contents de cet apport à la cuisine.

Peut-être vous rappelez-vous des zelliges… Je vous en parlais il y a bien longtemps, lorsque nous étions encore en recherche. Eh bien, depuis, on s’est décidé pour les zeliges et on les a achetés, puis on a hésité à nouveau (parce que tout le monde nous disait que poser des zelliges sur un enduit en chaux, ça ne tiendrait pas) et finalement on a décidé de les installer.

Voilà comment nous avons procédé. Attention, ce n’est absolument pas conventionnel même si cela tient depuis plusieurs semaines !

Lorsque nous avons cherché à savoir comment poser les zelliges, il nous a été déconseillé de coller directement sur le mur, celui-ci étant en chaux, à moins de piqueter l’ensemble. Florent a donc eu l’idée d’utiliser un support distinct : une plaque de Fermacell.

collage en cours

collage en cours

Pour les découpes : la scie circulaire. La carrelette s’est avérée totalement inefficace.

Pour les joints : un peu de pigment de terre de sienne mélangé au joint gris moyen que nous avions et nous avons obtenu une couleur très naturelle, proche de l’argile, qui se marie parfaitement aux zelliges et à leurs imperfections. Il faut parfois être créatifs…

Allez, je vous montre le résultat :

crédence en zelliges

Mais là encore, ce n’est pas terminé car il reste les finitions. Les fameuses, celles qui prennent du temps et qui se remarquent à peine… En effet, entre le lambris et les zelliges il nous reste un tout petit espace…

espace entre le lambris et les zelliges à combler

Je pensais que nous aurions rapidement réglé ce point mais deux semaines après nous n’en sommes pas encore à cette étape. Je vous étonne si je vous dit qu’on ne sait pas encore ce qu’on va choisir ?

 

À la recherche de la crédence parfaite

zelliges

http://weekend.knack.be, photo de Jan Verlinde

Nous avons enfin pris une décision pour la cuisine. Vous allez me dire, qu’on avance. Et c’est vrai, d’une certaine façon. Nous avons bien signé un bon de commande mais la cuisine n’est pas encore en fabrication (oui, on est loin d’être prêts pour la pose !) et donc nous pourrons encore modifier certains points. Sincèrement, j’espère que non, on a déjà beaucoup, beaucoup réfléchit et il y a encore de nombreux éléments à caler.

Ce soir, je passais en revue les photos que j’ai sélectionnées pour la cuisine, à la recherche de la crédence parfaite. J’hésite encore beaucoup mais pour la zone de cuisson mon choix pourrait se tourner vers des zelliges… J’aime l’irrégularité de ces carreaux en terre cuite émaillée et, puisqu’ils sont taillés en biseau afin de pouvoir réaliser des joints très fins, ce sera moins compliqué qu’un carrelage normal. Enfin, je crois ! J’aime aussi leur aspect brillant qui reflète la lumière. Je crois que plus j’y pense et plus j’ai envie de les avoir ces carreaux. Le hic (oui, parce que sinon ce serait trop facile) c’est le budget. Après, si c’est juste un tout petit espace… Peut-être que nous nous laisserons tenter.

Avouez, c’est beau, non ? Vraiment, j’adore… Je les imagine bien en noir dans notre cuisine, comme dans ces exemples. Ils existent dans une large palette de couleurs, allez regarder chez Emery & Cie, et d’autres pourraient tout aussi bien s’assortir à notre granit. Affaire à suivre donc…