Un miroir dans la salle de bains

On a enfin un miroir dans la salle de bains ! Il est immense… Lorsque nous avons acheté la maison, il était dans le salon. Il rend vraiment bien ici car il donne l’impression que la pièce est plus large qu’elle n’est en réalité.

Je crois que c’est exactement ce qu’il fallait pour animer le mur et c’est encore plus joli que ce que j’avais imaginé.

Les vieilles lattes de parquet se sont transformé en une console simple mais très élégante.

La salle de bains est devenue très agréable. On manque évidemment encore de rangements et il reste encore beaucoup à faire mais à chaque fois que je rentre dans la salle de bains, je suis ravie.

Il faut maintenant qu’on s’occupe de cette porte…

Chêne huilé

huilage-parquet-rez-de-chaussee-2

Les parquets en chêne du rez-de-chaussée sont maintenant tous huilés. Encore quelques jours à patienter pour que l’huile durcisse et nous pourrons envisager d’emménager (si toutefois le chauffage fonctionne bien, la remise en route s’avère chaotique…).

Nous avons chercher à unifier le rez-de-chaussée d’où le recours à un parquet de récupération dans la cuisine. Je crois que le résultat est très satisfaisant maintenant que les parquets sont huilés, tout s’enchaîne visuellement :

la salle à manger et la cuisine

Cette fois, l’application de l’huile a été réalisée au rouleau parce qu’on avait envie de tester (et aussi parce que j’ai cassé le spalter en huilant l’escalier…). Alexandre, qui nous a prêté main forte ce week-end, s’est chargé de la salle à manger. Sur ces photos, on voit bien la différence entre le parquet à nu et la zone huilée.

huilage-parquet-rez-de-chaussee-6 huilage-parquet-rez-de-chaussee-5

L’huile utilisée ici est différente de celle de l’étage. L’huile incolore ne rendait pas bien sur le chêne et nous avons préféré une huile plus classique qui donne au chêne un effet mouillé tout en étant mat au niveau du rendu.

Et parce qu’on est fan de nos nouveaux sols, voici d’autres photos des pièces :

la salle à manger

le salon

la cuisine

Parquets du rez-de-chaussée

ponc%cc%a7age-parquets-rez-de-chaussee-5

parquet ancien en chêne après ponçage

Après l’étage, les parquets en chêne du rez-de-chaussée sont maintenant poncés.

Que c’est beau ! Pour l’instant, on ne remarque pas vraiment de différence entre les parquets d’origine et ceux qui ont été posés récemment, sûrement parce qu’il s’agit de parquet de récupération. On verra si c’est toujours le cas après le passage de l’huile.

Allez, je vous mets quelques photos, pour le plaisir…

ponc%cc%a7age-parquets-rez-de-chaussee-3

seuil dans la cuisine, deux parquets de récupération différents

ponc%cc%a7age-parquets-rez-de-chaussee-2

ancien parquet en bas, parquet de récupération au dessus (zone salon-cuisine)

Dans l’entrée, le parquet était vraiment dans un mauvais état, ce qui nous a induit en erreur sur l’essence de bois. Il s’agit en définitive d’un parquet en pin.

ponc%cc%a7age-parquets-rez-de-chaussee-4

parquet en pin dans l’entrée

Puisque le parquet de l’entrée se démarque, nous le traiterons différemment !

ponc%cc%a7age-parquets-rez-de-chaussee-1

l’entrée en pin et le salon en chêne

Je vous montre dès que ce sera terminé !

Parquets huilés

huilage-de-parquet-6

parquet en pin massif huilé

Tous les parquets de l’étage sont maintenant huilés mais il faut encore attendre quelques jours pour que l’huile soit bien sèche. Rassurez-vous, l’emménagement n’est pas encore pour tout de suite !

L’application de l’huile s’est faite sans difficulté. Cela a juste nécessité un peu de temps. Vous vous rappelez du parquet de la cuisine, il y a déjà quelques mois ? Un spalter, un récipient pour verser l’huile, des chiffons et, idéalement, une protection pour les genoux. C’est tout ce qu’il faut. Et avoir décidé au préalable de l’huile que vous allez utiliser.

J’espère que vous n’êtes pas aussi compliqués que moi car sinon, la décision peut vous prendre bien plus de temps que l’application de l’huile ! Contrairement au rez-de-chaussée, tout l’étage est en pin et, après ponçage, il redevient jaune. C’est joli mais je n’avais pas envie de ce ton là. De plus, je voulais quelque chose de naturel, de facile à entretenir et qui donne l’impression que le parquet avait toujours été dans cet état. J’ai songé aux parquets blanchis des pays scandinaves comme on en voit souvent dans les blogs de décoration sauf que j’ai fini par en voir trop. Finalement j’ai trouvé une huile dite incolore.

Allez, juste pour le plaisir, je vous montre quelques photos.

Sur celle-ci, vous voyez le parquet brut juste après le ponçage et à droite après deux couches d’huile incolore. Pour moi, elle blanchit le fond jaune, fait ressortir les tons rouges de notre bois et fait apparaître des tonalités de gris.

huilage-de-parquet-1

huile en cours d’application

Je suis ravie du résultat.

Quelques photos en cours de traitement (on n’a pas poncé mais on a huilé) :

C’est beau, ça sent bon le pin et il n’y a plus de poussière (ou presque). Les pièces de l’étage deviennent vraiment jolies…

huilage-de-parquet-7

la grande chambre, il faudra penser à retirer le magnifique papier peint de la porte de la salle de bains…

huilage-de-parquet-5

le palier

huilage-de-parquet-4

la deuxième chambre

Pour se rendre compte du chemin que nous avons parcouru, une dernière photo, avec à gauche le parquet tel que nous l’avons découvert sous la moquette et à droite, après traitement, tel qu’il est aujourd’hui.

huilage-de-parquet-8

ancien et nouveau parquet

Ça change, n’est-ce pas?

Reprise de parquet

reprise parquet-6

reprise de parquet : effectuée

Ça y est, la reprise du parquet dans la deuxième chambre est terminée !

Là encore, ce n’est pas fait exactement dans les règles de l’art mais ça nous plaît.

reprise parquet-1

l’emplacement de l’ancienne cheminée

Après avoir supprimé la cheminée dans cette pièce, il fallait bien envisager de procéder à une reprise du parquet.

Au départ, on avait envisagé reprendre le parquet pour faire disparaître totalement la présence de l’ancienne cheminée. Cela demandait de dégager les lattes sur une plus grande surface, plus de temps, plus complexe, assez cher si on le faisait faire. Bref, on s’est ravisé.

Il a fallu tout d’abord se fournir en bois pour réaliser le solivage, puis, comme cela supposait quelques calculs du fait de nos angles de murs non conventionnels, il y a eu achat d’un nouvel outil : la fausse équerre.

reprise parquet-2

fausse équerre

Cet outil permet de rapporter les angles et de gagner en précision et bien sûr en temps. Ensuite, découpes, assemblages et fixation de l’ensemble.

reprise parquet-4

détail de notre solivage

reprise parquet-3

solivage prêt à recevoir le parquet

Et donc ensuite, il ne restait plus qu’à recouvrir.

Tout l’étage est en pin et donc pour la reprise du parquet, on voulait que cela s’intègre le mieux possible. Je ne sais pas si vous vous rappelez mais il y a une pièce, à l’étage, qui va devenir une deuxième salle de bains. Je vous en parlais ici. Le parquet ne peut pas être conservé car il a été trop abîmé par les différentes couches qui ont été superposées mais aussi par les insectes. On l’a réutilisé pour notre reprise. En sélectionnant les lattes déposées, la reprise n’est pas aussi marquée que s’il avait fallu utiliser un bois plus récent ou une essence approchant.

Le résultat est encourageant !

reprise parquet 5

il n’y a presque plus de traces de la cheminée…

Il reste encore bien sûr à poncer et à appliquer une finition. Peut-être une huile ou une recette scandinave… En cours d’étude !