Portes à l’étage

Ces derniers temps, Florent s’est affairé sur les portes de l’étage…

Le décapage a été fastidieux. Il faut dire que trois portes font 6 faces et chaque face avait reçu au moins 4 couches de peinture, 5 même pour certaines. Après plusieurs tests, le plus efficace s’est avéré un décapant peinture appliqué au départ au pinceau puis au pulvérisateur. Il faut du temps pour que la peinture cloque, pour grater, poncer puis appliquer une nouvelle couche de produit, nettoyer les rainures, les outils et poncer encore…

couche de peinture qui cloque

la couche de peinture s’enlève au racloir

Florent a même créé un outil spécifique pour enlever plus facilement la peinture dans les rainures, à partir d’une clé :

Quelques photos en cours :

Le ponçage des blocs de serrure a lui aussi été long et pénible mais le rendu est plutôt esthétique. Nous avons reposé les poignées existantes, pour l’instant.

Il y avait deux portes en place avant le démarrage de ce chantier : celle de la salle de bains et celle de la deuxième chambre. Dans notre chambre, il n’y avait plus de porte depuis que nous avions déplacé l’entrée afin de créer un escalier pour accéder au grenier, qui un jour, devrait être aménagé en chambre supplémentaire. Voilà donc notre nouvelle porte, vue depuis notre chambre.

nouvelle porte dans la chambre

Même si les deux jours prévus initialement ont largement été dépassés, qu’il reste encore beaucoup de finitions, nous sommes très satisfaits du résultat. Et avoir une porte à sa chambre, vraiment, ça change la vie ! L’étape peinture n’est pas prévue pour l’instant et d’ailleurs, nous n’arrivons pas à nous décider pour la couleur… Avez-vous des idées à ce sujet ?

 

Escalier

escalier-5-2

Il nous aura fallu presque un an pour venir à bout de l’ancienne moquette qui recouvrait l’escalier. On a longtemps hésité à confier cette tâche à un professionnel et puis de temps en temps, entre deux tâches, on grattait une marche, une contre-marche et petit à petit les restes de colle de la moquette ont cédé du terrain.

Suite à notre dernier week-end, nos amis d’Hollande sont restés quelques jours de plus et ce sont eux qui ont terminé ce chantier.

Les racloirs ont donné les meilleurs résultats mais nous avons utilisé un large panel d’outils plus ou moins conventionnels pour ce genre d’activité : spatules, ponceuse pneumatique, tournevis, ciseaux à bois, brosses, etc.

escalier-2-2

quelques uns des outils utilisés…

escalier-4-2

les derniers instants de la vieille moquette…

Cela fait vraiment plaisir de voir enfin le bois à nu et de retrouver les lignes élégantes de l’escalier. Il reste encore le ponçage à réaliser et il est possible qu’on peigne les contre-marches mais on attend d’avoir fini les enduits dans la cage d’escalier.